Menü überspringen

Menü

Club de presse AAndres Français


04.07.2011

Share |

La volonté des gagnants

Le professeur Peter Zec, fondateur du prix red dot design, un prix internationallement reconnu et très convoité, a fait un jour un commentaire qui m'a frappé. Il a dit “Vous avez seulement peur des critiques !” Cela m'a interpellé.

Le professeur Peter Zec, fondateur du prix red dot design, un prix internationallement reconnu et très convoité, a fait un jour un commentaire qui m'a frappé. Il a dit “Vous avez seulement peur des critiques !” Cela m'a interpellé.

Avais-je vraiment peur ?

J'avais plusieurs bonnes raisons de refuser de prendre part à tous les concours internationaux au cours des 25 dernières années.

Probalement parce que je savais que dans la plupart de ces compétitions il y avait des règles non-écrites, des jeux de coulisses qui prévalaient sur les règles formelles. J'étais d'ailleurs surpris et étonné de voir durant toutes ces années autant de produits remporter des prix alors qu'ils étaient tout à fait invendables. La grande majorité des prix décernés semblent en effet n'avoir d'autre fin qu'eux-mêmes plutôt qu'avoir une véritable signification ou une utilité quelconque. Plus encore : tous les égocentriques primés de cette industrie, avec leurs grosses lunettes design (sic !), leurs cravates roses et leurs chaussures jaunes n'amélioraient en rien le tableau.

Zec me regarda alors et me dit : “Allez, pourquoi tu ne t'inscris pas au red dot award. Tu verras, c'est très différent de tous les autres prix que tu pourrais gagner.”

Différent ! Mais qu'avait-il de si différent ce prix ?

Après tout, comme pour tous les autres prix, la comité organisateur réunit trois vieux amis qui discutent de qui sera le gagnant cette année autour d'un Prosecco, n'est-ce pas ? Le red dot award n'était-il pas la Formule 1 de son industrie, ne récompensant que la meilleure équipe, la plus travaillante et la plus combative, avec un pilote extrêmement doué, capable de battre les autres de quelques secondes pour monter sur la plus haute marche du podium. Le red dot award n'était-il pas, en effet, la Formule 1 de tous les concours de design ?

Le professeur pencha la tête avec un air contemplatif. “Regrade un peu la liste de tous les gagnants du concours depuis quelques années : Apple, Hilti, Loewe, Rolls Royce, Mercedes, vitra, Thonet, que les meilleurs parmi les meilleurs. Tous d'excellents vendeurs. Le jury a des règles strictes et des critères de sélection rigoureux, crois-moi, tu dois vraiment exceller.”

Comme vous pouvez l'imaginer, je n'ai pas été convaincu par ces paroles. Est-ce que de recevoir un red dot award me permettrait réellement d'être parmi les meilleurs au monde ? Est-ce que ce petit point rouge peut faire toute la différence ?

Je me suis alors rendu à la cérémonie de remise des prix 2010, à Essen, Nous avons vu sur scène la joyeuse équipe de Hilti avec leur machinerie rouge qui peut défaire un mur en un rien de temsp. L'équipe a remporté un prix red dot pour sa performance et ses réalisations. Le grand hall du théâtre Aalto était rempli à pleine capacité. Il y avait 1,200 illustres personnalités qui célébraient avec les gars et les filles de l'équipe Hilti. C'était la vraie fête dans le hall. Plus tard, une autre fête a été organisé au red dot Museum, en Allemagne, un musée qui a été redessiné tout récemment par Sir Norman Foster. La fête s'est terminée à 4 h. du matin. Une soirée extraordinaire. Le professeur fumait un cigare et, même s'il était fatigué, était heureux comme tout. L'équipe Hilti est restée jusqu'à la fin, et j'en ai fait autant.

Alors, de quoi avais-je si peur au juste ?

Les mots du professeur Zec me sont revenus en tête une autre fois lorsque j'ai reçu par courriel une lettre m'informant de la date limite d'inscription au red dot design award. J'ai spontanément téléphoné à Peter Zec que j'étais bien préparé et prêt à faire face aux critiques en 2011. Puis il m'a répondu, “J'étais sûr que tu le serais.”

Les procédures d'inscription ont été beaucoup plus longues et complexes que je pensais. Les photos furent envoyées, les textes écrits et les formulaires dûment remplis et – à ma grande suprise – il fallait aussi transporter jusqu'à Essen un exemplaire du système mobilier qui allait être évalué par un jury international composé de 25 personnes.

Que d'efforts pour un petit disque rouge ! Puis je me suis souvenu d'une remaqrque de Niki Lauda, qui disait qu'il avait fondé sa compagnie aérienne parce qu'il voulait arrêter de tourner en rond. La volonté de gagner ?

Quand on m'a informé que Eileen & Frank venaient de gagner le red dot award, je me suis senti un peu comme Niki Lauda. La volonté des gagnants !

Andy Andresen

 

Dot/en allemand « Punkt » : le mot allemand (MHA pun[c]t...) du latin « punctum » qui signifie piqûre, point, espace infime, point mathématique etc...

Red/en allemand « rot » : dans le dictionnaire général allemand, adjectif, couleur (rouge); de même que les autres mots ou termes reliés dans la plupart des langues indo-germaniquesMHA, AHA – « rôt », got. raups,.. de « reudh » - en allemand « rot »- mot d'origine indo-germanique.

red dot : Le red dot award est une récompense remise par le comité du red dot design award, une compétition de produits design reconnue internationalement fondée en 1955 par le Centre de design du Nord du Rhin et Westpahlie. Le prix « Design Innovations » a été rebaptisé en 2000 red dot award. Les principaux critères retenus par le jury pour l'attribution de ce prix sont le niveau d'innovation, la fonctionnalité du produit ainsi que sa compatibilité écologique.

AAndres : Fabricant suisse du mobilier haut de gamme Eileen & Frank, un système modulaire conçu et développé sur une période de trois ans par Andy Andresen.

Andy Andresen : Designer suisse aux origines allemande et française. En 1990, il devient vite célèbre grâce au design mode MINOL qu'il a conçu. Il en est à sa première participation à un concours de design en 25 ans en tant que créateur et designer.

Eileen & Frank : Système mobilier modulaire récipiendaire du red dot design award 2011

 

 


Communiqués reliés à cette information Fremdkörper
Martin Wellner & Andrea Mehlhose
Gutenbergstrasse 58
14467 Potsdam
pr.aandres@fremdkoerper.com


Télécharger maintenant Une erreur est survenue lors de la création du fichier zip › Télécharger items sélectionnés